PREMIERE JOURNEE DU CNPP - CNQSP 

Vendredi 7 octobre 2016

Quel accès aux psychothérapies pour les patients présentant un trouble mental fréquent ?

 

 

L’amélioration des connaissances, les progrès techniques de la médecine influencent positivement les pratiques médicales, en donnant au savoir et à la démarche scientifique une place de plus en plus importante, fondement d’une amélioration de la qualité des soins et de l’efficience thérapeutique. De rares exercices spécialisés en médecine peuvent même voir disparaitre toute dimension relationnelle alors qu’à l’opposé des pratiques médicales purement relationnelles continuent d’exister. Dans l’approche des pathologies mentales, certaines écoles prônent la séparation des prescriptions médicamenteuses et des approches psychothérapeutiques alors que la plupart des études de cohorte montrent la supériorité de l’association chimiothérapie et psychothérapie dans le traitement des troubles mentaux.

 

Suivant des évolutions socioculturelles, les aspects relationnels sont devenus moins essentiels et moins valorisés dans l’exercice quotidien de la médecine alors que des modalités psychothérapeutiques montraient leur impact et leur intérêt dans le traitement des maladies et des troubles mentaux en particuliers.

 

La question de l’ouverture de l’accès au remboursement des psychothérapies à des non-médecins s’est alors posée à l’Assurance Maladie, d’autant qu’elles peuvent être plus largement remboursées dans des pays voisins. Les enjeux sont importants car l’histoire, les repères socioculturels, l’organisation des soins, la prise en charge des maladies sont différents d’un pays à l’autre y compris dans la communauté européenne.

 

Nous avons donc souhaité aborder l’accès aux psychothérapies du point de vue des différents acteurs que sont la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, les médecins généralistes, les psychologues et les psychiatres. Nous avons choisi de ne pas être exhaustifs pour ouvrir le débat, préciser les enjeux, et mieux cerner les contours d’une terminologie « psychothérapie » qui à mesure de l’avancée des connaissances reste une notion de moins en moins précise, objets de débats où la passion a toujours sa place.

 

Cette journée a l’ambition de clarifier les enjeux pour éviter des simplifications souvent peu porteuses d’amélioration quant au service rendu aux patients.

PROGRAMME

PROGRAMME
ARGUMENT

INFORMATIONS
PRATIQUES

TELECHARGER NOS 
DOCUMENTS

PREMIERE JOURNEE DU CNPP-CNQSP

Vendredi 7 octobre : 9h30-17h 

 

FIAP JEAN MONNET 

30, rue Cabanis, 75014 PARIS

 

ACCES

        Glacière - Denfert-Rochereau

        Glacière - Auguste Blanqui

 

 

Inscription en ligne (200 places, REPAS INCLUS)

Tarif : 110€  / Réduit étudiant : 50€ 

 

© 2020 Web design : Be One Santé